Coumba Gawlo lance le festival « Chant des Linguéres » pour promouvoir l’émancipation et le leadership féminin

coumba gawlo

27 février 2018

La capitale Sénégalaise sera sous la coupole des femmes lors de la célébration de la journée à elles dédiée. Pas moins d’une dizaine de divas africaines, reines confirmées chez elles, se retrouvent à Dakar sur l’initiative de Coumba Gawlo qui lance ainsi la première édition du festival « Chant des Linguéres ».
Une rencontre artistique inédite, en partenariat avec l’UNFPA, autour des thématiques liées aux droits et à l’émancipation des femmes, en droite ligne du projet SWEDD qui vise à promouvoir l’autonomisation et le leadership féminin.
Aux côtés de Fatou Guewel et Kiné Lam, qui partagerons les bannières du pays hôte de l’événement avec Coumba Gawlo l’initiatrice, Babani Koné du Mali, Fati Mariko du Niger et Rocky Gold de la côte d’Ivoire seront de la partie.
Ces grandes divas de la musique africaine joueront leurs partitions en chœur avec la célébrissime Mourat du Burkina Faso, Mouna Mint Dendeni de la Mauritanie et Mounira Mitchala du Tchad.
Cette brochette de célébrités portera la voix des femmes autour de plaidoyers et forums avant de se produire lors d’une soirée de gala durant laquelle de grandes figures du pays seront sacrées et élevées à titre de Linguére, chacune dans son domaine de compétence.
Le clou du festival, avec le concert prévu à Guédiawaye, le 8 Mars, fête de la femme, sera l’occasion pour le public de s’approprier la thématique du festival et de découvrir, en exclusivité, le talent de ses femmes qui font la fierté de la femme en Afrique et dans le monde.

Seneweb

 

AJOUTER UN ARTICLE

Ajouter un commentaire :

Choisissez un pseudo :

Votre commentaire :

0/150 caractère(s) utilisée.
Recopiez ce code :
Chargement de l'image en cours...